Implantations

Sites opérationnels
Site en construction
Sites en projet
Thamesport
C3F
Val de Loire Ciments
CIMSARO
Aliénor Ciments
Rhône Ciments
Cem’In’Log Sète
Pomorski

Sites opérationnels

Aliénor Ciments

Édifié sur un terrain en propriété situé à Tonneins (Lot et Garonne) et connecté au réseau ferroviaire grâce à un embranchement privé, Aliénor Ciments dessert les marchés du Grand Sud-Ouest : Nouvelle Aquitaine et Occitanie.

D’une capacité de production de 240 000 tonnes par an, le site est en activité depuis le second semestre 2018.

Répondant aux besoins des différents clients, tous les ciments d’Aliénor Ciments sont titulaires de la marque NF Liant Hydraulique depuis septembre 2019. Le site est également certifié ISO 9001 et ISO 14001 par l’AFAQ. Les ciments sont livrés en sac et en vrac.

Construit sur une friche industrielle, l’activité a déjà permis de créer localement plus de 20 emplois directs à temps plein et environ 15 emplois indirects. À pleine capacité, le site emploiera 33 emplois directs et générera autant d’emploi indirects.

Cem’In’Log, Cement Innovation Logistics, Sète

Implanté depuis 2019 sur le terminal minéralier du Port de Sète, Cem’In’Log Sète reçoit les bateaux de clinker dans son terminal hall de stockage d’une capacité de 30.000 tonnes qui sera doublé à  60.000 tonnes en 2021. Les matières premières sont ensuite conteneurisées et envoyées vers Aliénor Ciments, Rhône Ciments et ultérieurement vers CimSaRo par trains complets ou vers Rhône Ciments et CimSaro par barges fluviales.

La société Cem’In’Log résulte d’une association avec le groupe français SOGENA, acteur français majeur de services portuaires (www.sogena.com).

Site en construction

Rhône Ciments

À proximité du Port Fluvial CCI de Portes-lès-Valence (Drôme) et embranché fer, le site de Rhône Ciments, d’une capacité de production annuelle autour de 250 000 tonnes, desservira les marchés d’Auvergne-Rhône-Alpes Sud, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie.
Le permis de construire a été délivré et l’obtention de l’autorisation ICPE a été obtenue en juin 2019.

La construction de l’usine a commencé début Juillet 2019. Les premiers ciments seront produits au premier trimestre 2021 et la certification de premier niveau (marquage CE) sera obtenue au deuxième trimestre 2021. Enfin, la marque NF est attendue pour février 2022.

À ce jour la structure industrielle est achevée et le bardage est en cours de pose. À date, l’implantation a déjà permis de créer 6 emplois directs et génère actuellement une activité importante pour les entreprises locales de construction et de services. À terme, le site emploiera 33 emplois directs et générera autant d’emploi indirects.

Sur site, une attention particulière a été apportée à l’intégration paysagère de l’usine, visible depuis les berges du Rhône et à la préservation de la biodiversité, particulièrement riche dans cette zone. Notamment, des mesures compensatoires ont été définies en partenariat avec les autorités administratives, la Compagnie Nationale du Rhône, le cabinet spécialisé EGIS et la Ligue de Protection des Oiseaux de la Drôme pour préserver l’habitat du papillon azurée du serpolet et d’autres espèces.

Sites en projet

Val de Loire Ciments

Situé sur un terrain embranché fer et en propriété, au sein de la zone industrielle de Méron sur la commune de Montreuil Bellay (Maine et Loire), le projet de Val de Loire Ciments est idéalement situé au cœur des marchés en croissance de l’Ouest de la France et de l’Île de France.

Le permis de construire a été délivré et l’obtention de l’autorisation ICPE a été obtenue en juin 2019.

Le site aura une capacité d’environ 480 000 tonnes par an grâce à la construction de deux broyeurs en deux phases.

La construction démarrera en fonction de la montée en puissance des sites de Aliénor Ciments et Rhône Ciments et, en accord avec les autorités et les associations locales de protection de l’environnement, en dehors de la période de reproduction et de nidification de l’espèce protégée emblématique présente dans la région, l’outarde canepetière.

L’effectif du site à pleine capacité sera de 36 équivalents temps pleins.

Cimsaro, Ciments de la Saône et du Rhône

Situé dans le Port Fluvial de Chalon-sur-Saône (Saône et Loire) et embranché fer, le site des Ciments de la Saône et du Rhône (Cimsaro) s’adressera aux marchés d’Auvergne-Rhône-Alpes Nord, Bourgogne-Franche-Comté et Suisse Romande.

Les autorisations pour ce site, permis de construire et ICPE, ont été délivrées, pour une capacité annuelle de 240 000 tonnes.
Pour ce site, une attention particulière a été portée, en partenariat avec les administrations et les acteurs locaux à la protection de la biodiversité (notamment de l’espèce emblématique du crapaud calamite) et à la compensation de la partie du terrain correspondant à une zone humide.

Ainsi, une zone de protection de la biodiversité a été créée au sein d’Aproport, en collaboration avec la CCI, Voies Navigables de France et l’EPTB Saône Doubs.

À terme, le site emploiera 32 emplois directs et générera autant d’emploi indirects.

Thamesport Cement

Situé dans le port de Thamesport, le projet est parfaitement positionné pour approvisionner les clients des marchés importants de la région de Londres et du sud-est de l’Angleterre. Le projet, avec une capacité de production d’environ
550 000t de ciment par an, sera réalisé en association avec un partenaire stratégique.

L’ensemble des permis de construire, environnementaux et d’exploitation ont été obtenus en mars 2020.

La réalisation de ce projet se fera en association avec un partenaire stratégique.

À terme, le site emploiera 32 emplois directs et générera autant d’emploi indirects.

C3F, Ciments des Trois Frontières

Situé sur un terrain du Port d’Ottmarsheim (Haut-Rhin), bimodal fer et fleuve, le broyeur de Ciments des Trois Frontières (C3F) fournira prioritairement les clients de Suisse en complément des marchés d’Alsace et du Bade-Wurtemberg allemand.

Les autorisations pour ce site, permis de construire et ICPE, ont été délivrées, pour une capacité d’environ 240 000 tonnes par an.

La réalisation de ce projet se fera en association avec un partenaire. La constitution de ce partenariat stratégique est très avancée, la construction du site devant débuter au second semestre 2020 pour une mise en production en 2021.

À terme, le site emploiera 32 emplois directs et générera autant d’emploi indirects.

Pomorski Cement

Situé dans le port en eaux profondes de Gdynia, à proximité immédiate du terminal vraquier, le projet de Pomorski Cement desservira les marchés très dynamiques de Poméranie et du reste du Nord de la Pologne.

Le processus d’obtention des permis administratifs est très avancé, pour une capacité de production d’environ 240 000 tonnes par an.

La réalisation de ce projet se fera en association avec un partenaire stratégique.

À terme, le site emploiera environ 30 emplois directs et générera autant d’emploi indirects.

Développements futurs

Ce concept modulaire est parfaitement
adaptable à d’autres marchés oligopolistiques en
Europe et en Amérique du Nord.